You are currently viewing La rivière enchantée de L’Étoile

La rivière enchantée de L’Étoile

La rivière enchantée de L’Étoile

Par une belle matinée de printemps, je marchais d’un pas décidé, en longeant une rivière tumultueuse. La fonte des neiges se terminait. Elle était venue alimenter cette rivière. Des éclats argentée scintillait sous les rayons du soleil.

Alors que j’arrivais sur un terrain large et plat, l’eau devenait plus calme. Le paysage me semblait alors extraordinaire. Des coquelicots et des boutons d’or apparaissaient en bouquet au milieu de joncs sur les bords de la rivière. Des arbres se penchaient comme s’il venait honorer cette eau limpide qui ondulait en rythme.

Je m’interrogeais à propos de cette rivière qui gardait un étrange mystère. Des légendes se racontaient et se transmettaient de générations en générations. Elles fascinaient chaque habitant. A cause de ces légendes, cette rivière était à la fois vénérée et redoutée.

Était-ce une sirène ou un fantôme ?

On racontait en effet qu’une femme nue, particulièrement belle, avait été aperçue plusieurs fois, tantôt dans l’eau, tantôt sur un rochersurplombant la rivière. Un ancien marin qui croyait aux sirènes, affirmait qu’il en avait vue une à cet endroit !

Les autres habitants haussaient les épaules et levaient les yeux au ciel en évoquant la superstition de cet homme, amoureux des océans.

Cette femme restait pourtant mystérieuse. De nombreuses personnes l’avaient vue, au bord de la rivière, très souvent au crépuscule ou à l’aube, lorsque les étoiles apparaissent encore dans le ciel. Sa beauté excitait les imaginations et créaient des histoires que l’on se racontait au café du coin.

Certaines personnes inventaient des histoires effrayantes qui ravivaient les peurs les plus atroces !

Elles avaient reconnu une jeune femme très belle dont on parlait peu. Elle s’était en effet suicidée en se noyant volontairement dans la rivière. C’est une terrible peine de coeur qui l’avait poussée là. Ses parents ne voulaient pas qu’elle épouse son amoureux et de désespoir, elle avait voulu en finir avec la vie.

On racontait que son fantôme rôdait et apparaissait parfois avec l’intention de tourmenter ses parents qui se lamentaient de la perte de leur fille. De fait, ses parents étaient tous deux devenus malades et leurs maladies avaient été déclarées incurables. Leur vie était devenue très douloureuse.

Ces personnes du village avaient très peur que cette présence étrange les rende malades, elles aussi. Du coup, elles évitaient “comme la peste”, le bord de la rivière, en déclarant qu’elle portait malheur.

Comme on le sait, la peur est contagieuse. En s’accumulant, elle peut très bien arriver à terroriser toute une ville, tout un pays même !

Des histoires incroyables étaient inventées de toutes pièces ! Celles de 3 touristes noyés eu aussi en série, à la suite de violents tourbillons apparus de façon totalement imprévue et incongrue. Celles de personnes malades après s’être baignées dans la rivière. Ou encore, celles de personnes tourmentées par le fantôme de cette jeune femme tragiquement décédée.

Les miracles de la rivière enchantée

Pourtant, d’autres personnes voyaient cette rivière comme une source d’eau bienfaisante, voire miraculeuse…

Un jour, René, un homme du village, avait vu une très belle jeune femme nue dans l’eau de cette rivière. Elle lui avait longuement souri et, depuis cet instant il se sentait comme illuminé. De coléreux, il était devenu généreux. D’inquiet, il était devenu confiant, heureux et la plupart du temps, souriant. Quelque chose de mystérieux s’était passé en lui ce jour là. Toutes les personnes de son entourage étaient témoin de cette incroyable transformation.

René ne se lassait pas de raconter son émerveillement. Il donnait à cette rivière, à qui voulait l’entendre, une aura éblouissante. La croyance que cette rivière avait des pouvoirs magiques s’était répandue très vite. Chacun voulait recevoir le cadeau que cette rivière bénie voudrait bien lui donner.

Très souvent, les gens du village venaient se baigner dans cette rivière, ou prendre un peu de son eau qu’ils gardaient religieusement dans un endroit particulier de leur maison.

En croyant aux vertues de cette eau, ils se donnaient à eux-même sans le savoir, tous les bienfaits qu’ils lui demandaient. Certains voulaient de l’amour, d’autres, un bébé, d’autres de l’argent pour réaliser un projet… Et, la plupart du temps, ils obtenaient ce qu’ils avaient demandé.

Ainsi, des rituels s’installèrent. Chaque fois qu’une personne demandait quelque chose à la rivière, elle devait apporter un vase précieux, le remplir de l’eau de la rivière, puis reverser cette eau vingt et une fois de suite, en exprimant tout haut sa demande.

La double face de la rivière

Ainsi, au fil des années, cette rivière avait pris deux visages totalement différents !

Elle était bénie dans un endroit précis, à sept kilomètres au nord du village. L’eau claire et ruisselante laissait apparaitre des poissons et des plantes précieuses. L’endroit était abrité, paisible et agréable, très souvent ornés de fleurs.

On pouvait toujours observer quelques personnes venues se ballader, passer un moment, se reposer ou contempler cette eau pure et scintillante. De nombreux oiseaux y faisaient leur nids et emplissaient cet endroit de leurs chants.

Étonnament, elle était maudite dans un autre endroit, à deux kilomètres au sud du village. Là, l’eau stagnait dans un recoin crée par des gros cailloux où des vipères se cachaient. On y trouvait souvent des ordures. De petits arbres étaient tordus par le vent qui y soufflait…

Cet endroit était isolé et personne n’y venait. Les rares passants n’y restaient pas. On disait que le Diable lui-même dansait avec ses sorcières durant les nuits noires de nouvelle lune. Certaines personnes disaient avoir vu d’horribles et d’étranges bêtes nageant dans la rivière.

Ces deux clans ne se parlaient pas. Chacun d’eux se retrouvait dans un quartier particulier, l’un placé au nord, et l’autre au sud du village.

Par curiosité, il arrivait que certaines personnes s’aventurent dans l'”autre” quartier. Elles voulaient découvrir ce qui s’y passait.

C’est ainsi que marche le monde. Par curiosité, nous voulons savoir, connaitre, expérimenter, et nous découvrons tout un mélange de situations tout à tour, sources de plaisirs, de malheurs ou de peurs.

Mais, lorsque nous connaissons suffisamment le côté sombre de la vie, nous nous dépouillons de ce qui n’est pas “nous” et totalement nus, nous décidons de donner notre entière confiance à la Lumière qui est en nous.

C’est alors que nous sommes connectés

à la Source de vie qui coule sans jamais s’arrêter

et qu’en plein jour, par les étoiles, nous sommes éclairés

Découvrez 22 nouvelles au sein du Tarot

Quand le Tarot vous raconte une histoire

GRATUIT, recevez les 7 clés du Tarots

7 astuces simples pour :

Je télécharge gratuitement Les 7 clés du Tarot

Cet article a 2 commentaires

  1. Arama

    Les histoires aident les hommes à mieux se connaître ,et ainsi que leur connaitre l’environnement afin de mieux vivre.Merci.

    Portez vous bien .excellente journée;

    1. Hélène

      Merci Arama pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

GRATUIT
recevez les 7 clés du Tarots

7 astuces simples pour :