7 clés pour sortir des luttes de pouvoir avec le Tarot

Nov 29, 2014 Par

7 clés pour sortir des luttes de pouvoir avec le Tarot

Les relations basées sur un rapport de pouvoir sont une réelle source de souffrance. Elles peuvent se vivre dans le cadre professionnel aussi bien que personnel. Si vous vivez cette expérience éprouvante, elle peut être une opportunité de gagner en maturité.

Claudia Rainville a particulièrement examiné les moyens de  sortir de ce type de relation. Voyons ensemble 7 clés parmi celles qu’elle nous propose, et leur correspondance avec les lames du Tarot.

 

1/ la 1ère des 7 clés : Donnez vous le droit de poser vos limites

Nous avons tous des limites qui nous sont très personnelles. Ces limites tiennent à notre tempérament, à notre nature et à nos expériences. Elles sont subjectives mais pourtant très réelles.

Pour établir les bases du respect de vous-même, il est nécessaire :

  • de prendre conscience de vos limites et de vous observer pour cela,
  • d’aller au-delà de la peur de déplaire ou de décevoir
  • d’exprimer ces limites et de bien les « poser » .8 La Justice

 

LA JUSTICE vous aidera à repérer vos limites et à les mettre en place. Elle pèse, mesure et tranche avec son épée. Elle tranche en fonction de ce qu’elle sent « juste ».

Regardez sa rigueur et de quelle manière elle fait face à la réalité et à SA réalité !… Elle est droite et intègre. Elle respecte ses propres valeurs, ses propres limites.

 

 

2/ la 2ème des 7 clés : Exprimez vos besoins

Vos attentes viennent directement de vos besoins. Eux aussi vous sont très personnels. Certains sont essentiels et d’autres sont plus secondaires. Connaître vos besoins, c’est vous connaître.

Par exemple, avez-vous besoin :

  • de sécurité ?
  • de plaisir ?
  • de liberté ?
  • d’indépendance ou d’autonomie ?
  • d’écoute et de compréhension ?
  • d’échanges ?
  • de fraternité ou de complicité ?
  • d’aventures et de fantaisie ?
  • d’esthétique et de beauté ?
  • de créativité ?
  • de formation et d’informations ?

    La femme sage

etc…

 

Dans vos relations avec les autres, que ce soit des relations intimes ou professionnelles, lorsque vous exprimez vos attentes et vos besoins, vous apportez de la clarté et de la transparence à la relation.

LA PAPESSE est réceptive, en attente. Elle peut être passive et subir ses besoins, mais elle peut aussi avoir la connaissance et une conscience parfaite de ses besoins et de ses attentes. Son livre est son corps, car il est couleur chair, ce qui signifie que son corps lui donne la connaissance. C’est à travers son corps qu’elle apprend à se connaître et à connaître ses attentes.

 

 

3/ la 3ème des 7 clés : Identifiez et distinguez vos responsabilités et celles des autres

L’une des sources des rapports de pouvoir est le mélange et la confusion des responsabilités :

  • Soit j’assume des responsabilités à la place de l’autre ou des autres,
  • soit les autres assument des responsabilités qui sont les miennes.

Il vous est donc nécessaire de clarifier vos responsabilités, de les assumer et de laisser les autres assumer les leurs. Si vous assumez des responsabilités qui appartiennent à l’autre, c’est peut-être qu’une culpabilité vous y pousse… Il faudra alors chercher comment sortir de cette culpabilité. Ce peut être aussi une dépendance affective qu’il faudra reconnaître et examiner.

4 l'Empereur 

L’EMPEREUR est avant tout un homme et un dirigeant responsable. Il est «carré» et grâce à son réalisme et à son sens du concret, il sait identifier et différencier. Il assume ses propres responsabilités et il veille à ce que chacun assume les siennes.

 

 

4/ la 4ème des 7 clés : Repérez vos blessures et vos propres démons

Les jeux de pouvoir que vous mettez en place de façon inconsciente, vous permettent de déjouer nos blessures. Par exemple :

  • exercer une pression sur l’autre pour limiter sa liberté et éviter ainsi de vivre un sentiment d’abandon,
  • vouloir que l’autre change pour éviter de voir clairement ce qui a besoin d’être changé en vous,
  • suggérer une attente sans l’exprimer pour éviter de prendre la responsabilité de demander quelque chose à l’autre…

 

Si vous ne connaissez pas vos propres blessures (celles que l’enfant à inévitablement vécues), vous resterez – de façon certaine – bloqué dans des jeux de pouvoir.

Il est nécessaire pour cela d’observer vos ressentis et de visualiser l’enfant que vous 15 Le Diableavez été, pour faire des connexions et prendre conscience de ce qui vous a blessé.

 

LE DIABLE est celui qui divise, le diviseur (« di-abolum »). La dualité présente grâce à ce mécanisme de division qui engendre l’ombre à côté de la lumière, est nécessaire à la vie physique et matérielle. Elle génère la négativité qui permet de prendre conscience de la joie d’exister présente dans la lame suivante : La Maison-Dieu. Cette négativité, vous la vivez à travers vos blessures et vos souffrances. La prise prise de conscience de votre “ombre” n’est peut-être pas agréable, mais elle est nécessaire

  • pour sortir de vos révoltes et de vos soumissions et,
  • pour trouver la lumière et la joie de vivre.

 

5/ la 5ème des 7 clés : Communiquez de façon claire et soyez congruent

Faire passer un message clair, c’est éviter les doubles messages. Vous envoyez un double message lorsque vous dites une chose par la parole et que vous en dites une autre par notre corps. Par exemple :

  • je dis que je suis contente avec un air triste
  • je demande à l’autre de faire quelque chose et très vite je le fais moi-même
  • je remercie mais mon corps montre mon peu d’enthousiasme… etc…

Capter les doubles messages que l’on envoie ou que l’on reçoit demande une grande vigilance. Ils font naître une sensation de confusion.

Dès que vous ressentez de la confusion, mettez vous à traquer les doubles messages : ils sont très courants !

Lorsque vous clarifiez vos messages, vous apprenez à être congruent…

Etre congruent, c’est :

  • faire ce que l’on dit,
  • dire ce que l’on pense,
  • penser ce que l’on sent,
  • sentir ce que l’on fait…

C’est donc créer une unité et une harmonie entre tous vos niveaux d’existence. C’est en réalité tout un travail puisqu’il vous sera nécessaire de chercher comment régler vos conflits internes…

Pour cela, c’est encore une observation attentive qui vous sera nécessaire pour devenir conscient de vos conflits. Ensuite, vous pourrez les traiter en approfondissant vos priorités pour rendre un choix possible.14 Tempérance

Une attitude congruente rend impossible une lutte de pouvoir !

 

TEMPÉRANCE relie entre la gauche et la droite, le haut et la bas. Ses deux jarres lui permettent de connecter énergétiquement les différentes dimensions. Elle installe entre ses deux jarres des vibrations unifiées, elle les synchronise. Elle crée l’harmonie. Les opposés deviennent complémentaires. La lutte est remplacée par la coopération.

 

6/ la 6ème des 7 clés : Choisissez vos dépendances

Les dépendances que vous subissez en croyant ne pas avoir d’autres choix, sont malsaines et génèrent de la souffrance.

Les dépendances que vous choisissez en toute liberté sont vécues dans le contexte d’un respect et d’un soutien mutuel. Elles sont alors saines parce qu’elles sont vécues en toute conscience avec les forces et les faiblesses de chacun. Dans ce contexte, il y a un apprentissage mais pas nécessairement de souffrance.

 6 L'Amoureux

L’AMOUREUX est dans un position de choix. Ses pieds sont chacun, orientés vers les deux femmes entre lesquelles il se trouve. Il semble très lié à ces deux femmes, et donc dans une position de dépendance. Mais il est en train de faire le choix conscient de ses relations.

 

 

7/ la 7ème des 7 clés : Connectez vous à votre puissance

Les rapports de pouvoir génèrent des position de domination et de soumission. Ces deux pôles sont interconnectés et interdépendants. En fonction des contextes et des circonstances ces deux positions sont interchangeables. Il est essentiel de comprendre que la position de soumission, comme celle de domination vient d’une sensation d’impuissance.

Pour sortir de cette sensation, il vous est possible de vous connecter à votre puissance intérieure :

  • en vous concentrant sur votre 2ème centre d’énergie, 4 cm sous le nombril
  • en pratiquant fréquemment une respiration ample et profonde et pendant plusieurs minutes
  • en vous remémorant des moments où vous avez vécu une sensation de puissance, à la suite d’un succès, d’un effort, ou d’une réussite.
  • en vous donnant régulièrement des objectifs atteignables pour vous-même.

    La Force

 

LA FORCE maintient sans effort la gueule d’un lion, ouverte. Elle est centrée sur son 2ème centre énergétique, et connectée à sa puissance. Elle est immobile et silencieuse, unifiée, ainsi que l’indique son unique pied. C’est parce qu’elle maitrise ses instincts, qu’elle trouve sa force et sa puissance.

 

Dès que vous sortez des rapports de pouvoir, la vie devient légère et harmonieuse. Vous l’avez sûrement déjà expérimenté !  Or, notre société fonctionne sur des lutte de pouvoir, et nous sommes en train d’en comprendre les sévères limites !  Il appartient à chacun de nous d’avancer sur une nouvelle voie : une voie de liberté, d’autonomie, de responsabilité. C’est ainsi que nous trouverons un vrai plaisir de vivre !

 

Parvenez-vous à sortir des rapports de pouvoir  ? Qu’en pensez-vous ? Dites le dans les commentaires…

 

 

 

 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Articles similaires

Partager cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *