Guérison et Tarot

Août 3, 2014 Par

Guérison et Tarot

Guérir suppose d’être malade ! Suis-je malade, me direz-vous ? Tout dépend de ce que vous appelez “maladie” . Il est fort probable que cette définition varie d’une personne à une autre… 

La plupart du temps, nous pensons être malade lorsque nous souffrons dans notre corps, ou dans notre psychisme, émotionnellement. J’ai tendance pour ma part à me considérer comme malade, si je n’éprouve pas de compassion pour les autres, et que je cède à la tentation du jugement ou de la critique…

Lorsque je ne sens pas mon coeur ouvert et capable d’aimer, je considère que j’ai besoin d’être guérie…

 

 

Guérison et Tarot : les lames qui portent une énergie de guérison

 

Plusieurs lames du Tarot portent cette énergie. La plus évidente est TEMPÉRANCE, l’ “Ange du Tarot” qui arrive après une étape de transformation intérieure exprimée par la 13ème lame, l’Arcane sans nom. 14 Tempérance

Tempérance a des ailes, ce qui indique que cet être se situe dans les énergies subtiles. Cette femme blonde porte 2 jarres reliées par ce qui ressemble à des vibrations. Tempérance RELIE la gauche et la droite, le haut et le bas. Elle représente une énergie qui relie des aspects antérieurement séparés ou divisés. 

Relier est un geste guérisseur.

C’est l’énergie du coeur qui relie. C’est une énergie d’amour, de compassion, d’ouverture. Relier, c’est mettre ensemble, rassembler, réunir… C’est là ce qui guérit. 

17 L'Étoile Une autre lame nous montre des énergies de guérison. Elle présente des ressemblances avec Tempérance. C’est L’Etoile. Elle porte elle aussi 2 jarres avec lesquelles elle verse de l’eau. Cette lame peut aussi se lire “LeToule”, ce qui veut dire “la source”. Elle est en contact avec “la source” et elle “donne”. Elle est aussi reliée au ciel étoilée et semble être comme la “bonne étoile” qui nous protège et nous guérit de ce qui a produit en nous des divisions. 

Comme Tempérance, elle a la même inclinaison de la tête, la même chevelure, la même inclinaison du corps. Les ailes sont celles de l’oiseau que l’on aperçoit sur le petit arbre à sa droite. Cette lame génère une atmosphère de calme et de sérénité. 

Si vous ressentez un besoin de guérison, gardez près de vous ou devant vos yeux ces 2 lames…

L’une réunit, l’autre verse et donne. 

Pour guérir aujourd’hui vos blessures :

  • regardez Tempérance et, dans le silence,  écouter votre voix intérieure, le voix de votre intuition. Elle peut se manifester par des sensations, des images , des pensées ou des mots qui arrivent à votre conscience. 
  • gardez près de vous L’Étoile, et cherchez ce que vous pouvez donner autour de vous : un sourire, un petit service, un mot d’accueil, un objet, votre écoute… Les gestes de don cicatriseront vos blessures, plus sûrement que le plus efficace des elixirs. 

Cette énergie de guérison est en vous, dans votre corps. Il suffit de “lâcher” les résistances, les tensions que vous sentez et de laissez agir cette énergie dans votre corps. 

 

Vous pouvez voir ici une méthode pour guérir votre réactivité émotionnelle : la Méthode NERTI qui vous propose 4 vidéos gratuites

 

Vous pouvez aussi faire appel à un accompagnement ponctuel ou régulier pour vous connecter à cette énergie de guérison. 

 

 

Un chant pour la guérison 

 

Voici un cadeau du Dalai Lama, un “chant pour la guérison” que je trouve magnifique et très apaisant. Je suis persuadée que l’écouter ouvre les portes du coeur, celui qui nous permet de nous ouvrir aux autres et au monde. 

Je l’ai écouté pour ma part, pendant des heures ! et j’ai constaté qu “il m’a fait beaucoup de bien !  J’ai senti la qualité de compassion de cet homme dans sa voix et dans sa façon de chanter, à la fois douce et ferme. 

Voici  les paroles de ce Mantra appelé : TRYAMBAKAM  : 

“Om Tryambakam Yajamahe


Sugandhim Pushtivardhanam


Urvarukamiva Bandhanan


Mrityor Mukshiya Maamritat
”

 

“Méditons sur les trois yeux de la Réalité


Dont le parfum imprègne tous les êtres.


Par Amour pour l’Immortalité, qu’Elle nous libère de la mort


Aussi facilement qu’on coupe la tige qui ligote le concombre.
”

Vous trouverez les explications de la traduction dans le commentaire de Marie-Odile, sous cet article : merci à elle ! 

 

Je vous laisse apprécier ces sons qui complètent merveilleusement ces deux images du Tarot de Marseille. 

 

 

Venez partager vos impressions dans les commentaires ! 

 

Une méthode de guérison très efficace :

 
 
 
 
 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Articles similaires

Partager cet article

9 Commentaires

  1. POUZET

    Merci beaucoup pour partager ce chant si profond, si doux si universel!
    je l’écoute avec mon ami chéri canin”Plum”qui est en train de quitter son corps doucement. ce chant est si réconfortant!!!
    Avec Amour
    HÉLÈNE

    • Hélène

      Merci Hélène ! Je l’ai aussi écouté de très nombreuses fois. Qu’il vous apporte beaucoup de paix !

  2. Cécile

    Merci pour tout
    Je vais gardé les 2 cartes près de moi
    J’ai écouté le chant quelques minutes et j’ai ressenti des vibrations puissantes, je vais essayer de l’écouter plus tard.

    • Hélène

      Cécile, je ressens aussi beaucoup de choses profondes à l’écoute de ce chant… Merci à vous !

  3. Théophile Thomas

    Pour permettre aux hommes d’avoir la connaissance, le Créateur fait passer dans le monde, des personnages pour montrer les valeurs qu’il faut développer et de façon altruiste. très peu de gens peuvent incarner ces personnages si simples, humbles avec pourtant beaucoup prestance et de grâce.
    je vous remercie, vous qui aimez partager vos connaissances avec d’autres de façon sage.
    Le Mantra du Dalai Lama est très apaisant, puisqu’Il l’a donné comment en avoir la copie pour le réécouter autant que possible et nécessaire.

    • Hélène

      Merci beaucoup Théophile de votre commentaire ! Ce chant libère des ondes bienfaisantes et mystérieuses !

  4. Bonjour Hélène POISOT,
    Nous nous sommes rencontrées à B3G live fin juin.
    Je viens de créer mon site, ce n’est que le début…J’ai gardé ta carte car les tarots vont bien dans le sens de mon thème l’énergie de la vie ,l’alchimie de la vie,renaitre à la vie etc…
    Je te propose de me donner tes commentaires à propos de mon “oeuvre”
    Je reste en contact avec toi;;
    A trés vite …
    Françoise

  5. Marie-O

    Bonjour Hélène, ce mantra très puissant que j’aime aussi s’appelle tryambakam, il est aussi pratiqué dans la tradition védique Agni hotra. ici un lien qui explique cette pratique puissante utilisée de nos jours pour la biodynamie aussi.

    http://www.agnihotra-pratique.com/

    Les paroles dont vous avez mis la traduction ne correspond pas à la traduction que j’en ai, voici les paroles et la traduction et l’explication que l’on m’avait donnée :
    Om Tryambakam Yajamahe
    Sugandhim Pushtivardhanam
    Urvarukamiva Bandhanan
    Mrityor Mukshiya Maamritat
    Méditons sur les trois yeux de la Réalité
    Dont le parfum imprègne tous les êtres.
    Par Amour pour l’Immortalité, qu’Elle nous libère de la mort
    Aussi facilement qu’on coupe la tige qui ligote le concombre.
    Om : C’est le Un, la Réalité au-delà des trois états de conscience de veille, de rêve et de sommeil sans rêve.
    Tryambakam : Cela signifie tout simplement trois (trya) yeux (ambakam). Comme on l’a vu, les deux premiers yeux sont ceux de la dualité, et le troisième celui de l’Unité. Mais on peut aussi voir ces trois yeux comme la création, la conservation et la destruction.
    Yajamahe : C’est l’adoration, la vénération, la méditation hautement réjouissante.
    Sugandhim : C’est le parfum qui, dans ce Mantra, imprègne tous les êtres… au point d’être tous ces êtres.
    Pushti : C’est l’épanouissement, la plénitude de vie, l’abondance.
    Vardhanam : C’est ce qui soutient et nourrit.
    Urvarukamiva : Plus délicat à traduire. Urvarukam, c’est le concombre. Mais Urva, c’est grand, puissant. Et Arukamiva désignerait aussi les « maladies spirituelles »… comme l’inconnaissance ou le mensonge, tout ce qui détruit la Sagesse et la Vérité. Enfin, iva veut dire comme. Il s’agirait donc ici d’une formule prenant le concombre attaché à sa tige comme métaphore de la conscience attachée à son ego.
    Bandhanan : C’est la tige (en l’occurrence du concombre). Et, plus largement, c’est ce qui lie à l’état de conscience inférieur.
    Mrityor : C’est la mort et, par extension, l’inconnaissance et le mensonge… qui sont des morts spirituelles.
    Mukshiya : C’est la demande de libération de la mort et des cycles de réincarnation. « Libérez-nous ».
    Maamritat : C’est l’immortalité.

    bien à vous
    marie-Odile

    • HELENE POISOT

      Marie-Odile, Merci mille fois de vos précisions sur ce Mantra et de la traduction de chaque mot ! Je suis très heureuse d’apprendre le sens de ce Mantra qui est si beau à écouter. Merci beaucoup de l’avoir partagé ! Hélène

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *