La nouvelle école du Pape

Oct 20, 2017 Par

La nouvelle école du Pape

 Aimiez-vous l’école ?

Je crois que les enfants qui aiment l’école sont rares… Si elle est chargée d’éduquer les enfants en leur apprenant à lire, à compter et à écrire, elle ne les éveille pas vraiment. Et en plus, ils sont contraints la plupart du temps, de rester assis en réprimant leur besoin de bouger.

 

Les enfants sont comme les jeunes pousses, comme le printemps, comme tout ce qui jaillit spontanément. Ils jouent, ils crient, ils courrent, ils sont vivants et insouciants.

 

 

 

Une drôle d’école

Le saviez-vous ? J’ai entendu dire qu’il y a bien longtemps, dans un temps reculé, il existait une école d’un genre particulier. Un homme plein de sagesse enseignait les enfants à travers des contes, des légendes, et des histoires de toutes sortes.

 

Les enfants étaient assis sur le sol, tous regroupés autour de lui, captivés, le regard fixe et la bouche ouverte. Pendant qu’il leur parlait, ils ne bougeaient plus. Lorsque l’histoire était terminée, il les envoyait jouer plusieurs fois par jour pour les laisser bouger, courrir, s’agiter ou crier.

 

Très paternel, il était considéré comme un “papa” chaleureux. Il avait aussi une grande rigueur. C’est pour cette raison qu’on l’appelait “Le Pape“, un diminutif de “Le Papa”. Il était aimé de tous, et pas seulement des enfants, car il était de bon conseil lorsqu’un habitant avait un problème.

 

 

Une vocation précoce

 

Cet homme avait eu très tôt la vocation d’enseigner. Enfant, il rassemblait tous ses vieux nounours et toutes les poupées de sa soeur pour leur faire la classe, ce que sa soeur n’aimait pas du tout !

 

Petit, il allait dans une école qui elle, était extrêmement sévère. Il devait apprendre par coeur des textes religieux et lorsqu’il ne savait pas répondre aux questions que le Maitre lui posait, il recevait des coups de bâton. Cela arrivait souvent. Il se sentait seul et misérable. Très sensible, il se cachait pour pleurer.

 

Vers l’âge de vingt ans, il rêvait d’une autre école, une école-plaisir, une école-bonheur, une école de vraie Connaissance. C’était un homme mystique qui recevait par intuition, des messages des mondes de Lumière. Il “savait” qu’un monde d’Amour et de Connaissance existait réellement, même s’il ne le percevait pas par ses sens.

 

Le Pape crée en secret son école

 

Il se sentait poussé à trouver un lieu pour les enfants pour créer un nouvel enseignement. Cependant, les autorités du pays où il vivait, lui mettait sans cesse des bâtons dans les roues. Son projet était considéré comme une opposition au régime.

Malgré ces difficultés, il trouva le moyen de réunir en secret des enfants pour leur raconter des histoires qu’il inventait lui-même et qui laissaient passer des messages pour leurs subconscients. Ces enfants étaient ravis. Ils devenaient chaque jour plus posés, plus lumineux, plus éveillés. “Le Pape” se réjouissait.

 

Cependant, son action auprès des enfants qui devait rester secrète, commençait à être connue par çi, par là. Les enfants ne tiennent pas toujours leur langue, comme on dit !

 

Ce qui lui arrive lorsqu’il est jeté en prison

 

Les autorités du pays finirent par le savoir… Un jour qu’il rentrait chez lui, méditant sur le sort futur de ces enfants, il fut brutalement arrêté et conduit en prison. Enfermé maintenant, il ne savait pas si, un jour, il retrouverait la liberté.

 

D’abord sidéré, comme paralysé, il fut bientôt plongé dans l’angoisse, le coeur et la gorge serrée, la bouche sèche, la respiration coupée… Dans son cachot humide et sombre, il n’avait qu’une planche pour dormir et ses larmes pour pleurer. Il ne comprenait pas comment la vie pouvait lui faire vivre cette situation alors même qu’il apportait beaucoup à ces enfants ! Il le savait !

 

Quelques jours plus tard, une pensée arriva à son esprit meurtri. Depuis tout petit, il lui semblait être protégé par des présences invisibles. Il connaissait l’existence des anges qui accompagnent les humains. Cet évènement brutal avait fait le vide dans sa tête et lentement ces impressions de son enfance revenaient.

 

Il se mit alors à respirer doucement et à invoquer les anges. Durant toute la journée et une grande partie de la nuit, il méditait, s’imaginant qu’un ange de lumière était là, près de lui.L’espoir s’installait peu à peu. Il s’obligeait à maintenir son esprit en connexion avec un ange. Il le visualisait dans une colonne de lumière blanche, avec d’immenses ailes scintillantes et frémissantes, une robe soyeuse et douce, un regard qui brillait d’une énergie profonde, à la fois puissante et douce.

 

Il était arrivé à s’abandonner totalement à cette présence qu’il sentait de plus en plus. Un jour, un parfum de rose, d’une douceur incroyable parvint à ses narines. Malgré le froid, son corps se relâchait et s’ouvrait à des vibrations de Lumière. Tempérance était auprès de lui.

 

Il resta ainsi plusieurs journées dans un état de grande tranquillité intérieure. Un monde invisible de hautes fréquences était devenu pour lui plus réel que l’espace matériel de sa prison. Son âme s’était ouverte et son Esprit, à l’intérieur de lui se réveillait.

 

Une nouvelle vie l’attend

 

Quelques temps après, le gouverneur du pays changeait et avec lui, de nouvelles perspectives d’éducation voyaient le jour dans la ville. Il n’était plus hors la loi et la porte de sa prison s’ouvrit peur après, un matin.

 

Il réalisait mal sur le moment ce qui lui arrivait. Lorsqu’il respira l’air frais du dehors, une joie paisible s’installa en lui. Il venait de comprendre le sens de son passage en prison. Il en sortait différent, plus ouvert aux messages du monde d’en-haut qu’il désirait de toute son âme transmettre.

 

Ce moment de sa vie venait de marquer un tournant. Il avait envie de voyager et de découvrir le monde. Il arrêta un Chariot qui passait par là. Le jeune homme qui le conduisait trouva beaucoup de plaisir à parler avec lui. Ils voyagèrent ensemble pendant de long mois.

 

Le Pape racontait toujours des histoires inspirées chaque fois qu’ils s’arrêtaient dans un village. Il faisait de grands gestes pour accompagner ses discours. Il modulait sa voix et fascinait ses auditeurs. Il les “enchantaient” littéralement, en leur transmettant une énergie vivante, enjouée et chaleureuse qui les réconfortaient.

 

Un jour de grand beau temps, il aperçut une femme qui se délassait nue, dans la rivière.C’était une femme brune, très belle. Elle était venue chercher de l’eau. Comme il faisait très chaud ce jour là, elle s’était plongée dans la rivière fraiche et elle faisait doucement glisser dans ses mains, les gouttes d’eau qui scintillaient comme des diamants au soleil.

 

 

De loin il la regardait en admirant sa silhouette qui se découpait la colline, derrière la rivière. Lorsqu’elle se fut habillée, il l’aborda pour échanger quelques paroles. Ce qui se dégageait d’elle l’impressionnait fortement. Mille étoiles brillaient dans ses yeux. Il ne voyait plus qu’elle.

 

Nul doute ! c’était son âme-soeur… C’est ce qu’il pensait. Avec elle il pourrait transmettre ce que les mots ne peuvent pas traduire. Lui raconterait ses histoires et elle serait à ses côtés, telle une Source généreuse, donnant inlassablement sa bienveillance et sa disponibilité.

 

C’est ce qui se passa. Ils se complétaient à merveille…

Il avait les mots pour traduire la Connaissance qu’il recevait du monde de la Lumière.

Et elle rayonnait comme une étoile, l’Amour universel qui passait par son corps,

ses attitudes, son regard, ses gestes….

 

Pour aller plus loin, lisez

La Fiche Pratique du Pape

ou cliquez sur l’image pour la commander (12€)

 

 

 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Articles similaires

Tags

Partager cet article

2 Commentaires

  1. coeurjoly

    Voilà qui est, ma foi, fort gentil. Un grand merci, ça me va droit au cœur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *