Avec le Tarot psychologique, les lames guérissent l’âme

Fév 2, 2014 Par

Avec le Tarot psychologique, les lames guérissent l’âme

I – Les deux fonctions du Tarot 

 Lorsque j’ai découvert le Tarot de Marseille, il y a maintenant plus de trente ans, j’ai été attirée et fascinée  par les deux aspects très complémentaires de ce jeu de cartes :

  • D’une part, la richesse du symbolisme des cartes que l’on appelle parfois “lames” parce que leurs symboles identifiés et reconnus satisfaisaient mon besoin de comprendre le monde et de donner du sens,
  • D’autre part, la pratique étonnante des “tirages”, parce que le psycho-tarot fonctionnait comme un outil d’exploration des mécanismes inconscients et comme un remède aux blessures de l’âme.

 

Cette double fonction à la fois théorique par la Connaissance qu’il nous donne, et pratique, par la possibilité de l’utiliser en “tirages” me satisfaisaient profondément. Lors d’un  tirage, le Tarot s’anime, devient vivant, en répondant de façon étonnante à nos questions.

 

En répondant de manière magique à nos questions, il vient nourrir notre quotidien, répondre à nos questionnements et apaiser nos douleurs.

Comment cela se passe-t-il ?

 

II – Comment “ça marche”, le Tarot psychologique ?

 

J’ai constaté que lors d’un tirage où l’on choisit des cartes en aveugle, il est fréquent que les mêmes cartes soient tirées plusieurs fois de suite. Cela surprend et étonne beaucoup de gens. J’ai remarqué que la carte que l’on tire correspond complètement à la pensée consciente ou inconsciente présente à ce moment précis.

 

Nos pensées… sont omniprésentes. Nous en émettons un grand nombre, de l’ordre de 60 000 par jour ! Elles sont fixes ou volatiles, obsédantes ou agitées. Elles sont étroitement liées à des schémas de fonctionnement acquis durant notre enfance. Ainsi nos pensées nous échappent et semblent ne pas nous appartenir.  Elle viennnent assombrir notre âme, l’encombrer et produisent ce que nous ne voudrions pas qu’il se passe. Car nous savons bien aujourd’hui à quel point nos pensées créent notre réalité…

 

Lorsque nous tirons des cartes du Tarot, celles-ci révèlent donc nos pensées. Si ces dernières  sont paisibles et conscientes, nous pouvons tirer la carte que nous voulons. Cela m’est arrivée, à ma grande surprise ! Si nos pensées sont agitées et anxieuses, les cartes vont nous permettre d’aller vers une exploration profonde du  problème présent et des solutions à envisager. Elle vont aussi, par leurs images et leurs symboles, agir sur notre inconscient, un peu comme le font nos rêves nocturnes.

C’est ainsi que les lames guérissent l’âme…

 

 

III- Voici un exemple : l’histoire de Marie

 

A la suite de quelques séances de travail sur elle avec le Tarot, Marie arrive avec une nouvelle question. Vivant une période difficile sur les plans personnel et financier, sa vie quotidienne est source d’une certaine insécurité. Sa fatigue intense lui permet tout juste un travail sur un court temps partiel. Or elle vient de recevoir une lettre de la CAF lui proposant un accès à une retraite anticipée, étant donné son incapacité de travail.

Sa réaction est ambivalente. Elle est à la fois contente, car cette solution lui apporterait une sécurité, et en même temps, quelque chose la retient. Cependant, elle ignore ce qui la bloque et qui l’empêche d’accepter sereinement cette proposition.

 

Les consignes d’un tirage du psycho-tarot sont les suivantes :

  • La personne qui vient consulter brasse tout d’abord les cartes en les faisant tourner pendant le temps qu’elle désire,
  • En pensant à sa question, elle pose 3 cartes représentant : la passé, le présent et le futur.
  • Puis elle les retourne comme on tourne la page d’un livre.
  • Chaque fois qu’une carte se trouve à l’envers, après avoir identifié le problème, la personne tire une “carte-solution” qu’elle place au-dessus, à l’endroit, afin d’explorer les solutions.

 

Voici l’image du tirage de Marie ce jour là :

le tirage de Marie

le tirage de Marie

       1. À gauche pour le passé, nous trouvons Le Pape à l’envers :

Le Pape est ici une image de Père. Or, Marie a un passé lourd et blessant avec un père très violent. Des empreintes de ce vécu passé avec son père participent au  blocage qu’elle ressent vis-à-vis de la proposition financière qu’elle vient de recevoir.

Son père ne voulait pas qu’elle soit malade, comme l’était sa mère. Pour conjurer cette situation, elle s’est donc interdit d’être malade et a mis en place le “programme” suivant “je ne serai pas malade”. Ce dernier s’est installé de façon subconsciente dans son mode de fonctionnement.

Or, une dépression qui s’est installée durant ces derniers mois, l’a entrainée dans une grande fatigue et une quasi incapacité de travail.

Accepter la retraite anticipée qui lui est proposée suite à son incapacité de travail serait donc aller à l’encontre de son programme installée avec cette promesse qu’elle s’était faite à elle-même.

La carte-solution que Marie tire au-dessus de la carte du Pape est La Roue de Fortune :  

Cette carte représente – entre autres choses – le destin que l’on subit ou la destinée que l’on choisit.

Marie peut aujourd’hui saisir la manivelle (qui se trouve à droite sur la carte) pour faire tourner la roue de son destin comme elle le désire. Cela suppose de quitter et de désactiver son programme.

Si Marie décide de reprendre le pouvoir sur sa propre vie aujourd’hui, elle peut décider de replacer la carte du Pape à l’endroit.

 

  1. Au milieu, pour le présent, nous trouvons L’Empereur à l’endroit :

Cette carte à l’endroit est positive. Une part d’elle-même est prête à satisfaire ses propres besoins matériels. L’Empereur gère en effet le monde matériel et assure sa sécurité.

Par ailleurs, Marie ayant décidé de replacer Le Pape à l’endroit, nous voyons ici que L’Empereur le regarde. Marie est prête aujourd’hui à affronter toute la douleur endurée dans la relation avec son père.

 

  1. À droite pour le futur, nous avons Le Pendu à l’envers :

Le Pendu qui devrait avoir la tête en bas, se trouve ainsi la tête en haut. Au lieu de laisser se faire les choses, le personnage du Pendu reste dans le mental. Marie tourne et retourne dans sa tête des pensées au sujet de cette proposition de changement de statut. Elle se sent prisonnière de ses pensées obsédantes qui provoquent son blocage.

La carte-solution qu’elle tire est La Justice :

La Justice tient une balance avec laquelle elle pèse, et une épée avec laquelle elle tranche. Elle est dans sa vérité et sa mesure.

Le terme “mesure” résonne chez Marie. Elle comprend qu’elle peut trouver sa propre mesure et se tenir dans sa propre vérité. Lorsqu’elle est ainsi “alignée”, elle peut remettre Le Pendu à l’endroit et comme lui,  lâcher-prise, lâcher son mental et se sentir dans ce qui est “juste” pour elle.

 

Ceci est un résumé rapide bien sûr. Nous avons pris plus d’une heure pour poser les questions, chercher les réponses, laisser le temps  pour que des prises de conscience puissent se faire.

Après ce travail, Marie se sent apaisée et prête à partir sur une nouvelle ligne de vie qui pour le moment lui apportera une plus grande sécurité financière et lui permettra de prendre le temps de mûrir sa réflexion sur ses activités prochaines.

 

Les images des cartes viennent soutenir l’élaboration qui est en train de se faire dans le conscient et l’inconscient, car elle frappent la sensibilité. Le fait de voir par exemple :

  • La manivelle de la Roue que Marie peut tourner,
  • La “Justice” qui est de face, qui donne la mesure, parfaitement alignée avec sa balance et son épée.
  • L’Empereur qui, déterminé, regarde Le Pape
  • Le pendu qui “lâche-prise” et s’abandonne…

Toutes ces images impressionnent l’inconscient et favorisent un travail qui se fait tout seul.

 

IV – Les avantages du travail avec le Tarot.

Ce travail avec les cartes du Tarot présente de nombreux avantages :

  • Les cartes jouent un rôle d’intermédiaire entre le consultant et le tarologue, freinant ainsi les effets du transfert et du contre-transfert. C’est un peu comme si l’Univers était présent avec nous et nous “parlait” à travers le langage symbolique des cartes.
  • Elles permettent de travailler avec les 2 cerveaux :Elles transmettent au consultant une énergie particulière, car les cartes sont chargées de symboles et agissent sur l’inconscient.
    • Le cerveau droit est activé par les images et les symboles qui sont comme des métaphores.
    • Le cerveau gauche est utilisé pour échanger, comprendre le problème qui se pose et découvrir les solutions.
  • Elles permettent au consultant de se centrer et de s’aligner dans la mesure où les cartes tirées correspondent de façon frappante à la situation présente avec ses problèmes et l’ouverture sur des solutions.

 

Le Psycho-Tarot est donc un outil particulièrement riche pour travailler sur nos mécanismes, prendre conscience de nos richesses, canaliser nos pensées pour créer la vie que nous voulons vivre.

 

fleur-pissenlit

 

Venez partager  vos expériences et vos réflexions dans les commentaires qui se trouvent sous l’article 

 

Vous apprendrez à mener des tirages avec

LA PRATIQUE DES TIRAGES

 

 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *