Noël, le Merveilleux et le Tarot

Déc 21, 2016 Par

Noël, le Merveilleux et le Tarot

Noël est la fête des enfants. Malgré tout le tapage commercial que nous connaissons, la tradition du merveilleux reste bien vivace !

Une fois dans l’année, au coeur de l’obscurité hivernale, les enfants nous font le cadeau de leur joie et de leur monde féerique venu de leur imaginaire.

L’imaginaire est un région précieuse de notre corps et de notre âme que les forces obscures qui nous habitent nous arrachent parfois sauvagement.

Les médias ne cessent de nous marteler les horreurs et les malversations existantes parmi nous.

 

Nous en oublions notre territoire imaginaire qui est le lieu de tous les prodiges et de tous les miracles.

 

George Sand (née le 1 er  juillet 1804) raconte le père Noël de son enfance dans l’Histoire de ma vie.

Elle évoque ce « merveilleux » dont nous avons tous besoin, et que Noël nous permet de retrouver.
C’est le vrai cadeau de Noël !

 

« Quelle émotion me causait l’enveloppe de papier blanc ! car le père Noël était d’une propreté extrême, et ne manquait jamais d’empaqueter soigneusement son offrande. Je courais, pieds nus, m’emparer de mon trésor. Ce n’était jamais un don bien magnifique, car nous n’étions pas riches. C’était un petit gâteau, une orange, ou tout simplement une belle pomme rouge. Mais cela me semblait si précieux, que j’osais à peine le manger. L’imagination jouait encore là son rôle, et c’est toute la vie de l’enfant.

 

« Je n’approuve pas du tout Rousseau de vouloir supprimer le merveilleux, sous prétexte de mensonge. La raison et l’incrédulité viennent bien assez vite, et d’elles-mêmes 

 

« Retrancher le merveilleux de la vie de l’enfant, c’est procéder contre les lois même de la nature. L’enfance n’est-elle pas chez l’homme un état mystérieux et plein de prodiges inexpliqués ? D’où vient l’enfant ? Avant de se former dans le sein de sa mère, n’avait-il pas une existence quelqonque dans le sein impénétrable de la divinité ? La parcelle de vie qui l’anime ne vient-elle pas du monde inconnu où elle doit retourner ?

 

« L’enfant vit tout naturellement dans un milieu, pour ainsi dire, surnaturel, où tout est prodige en lui et où tout ce qui est en dehors de lui doit, à la première vue, lui sembler prodigieux. »

 

 

Noël, le Merveilleux et le Tarot

 

Où le Tarot nous parle-t-il de cette réalité ? 

je choisis la 2ème colonne des 3 septénaires du Tarot pour vous parler du Merveilleux qui s’est perdu quelque part au fond de nous.

 

 

 

1/  La Papesse, la « mère » garde en elle le « secret » caché par la tenture suspendue derrière elle. Ce secret est celui de la Connaissance inscrite sur son livre de chair. Elle nous enseigne que c’est notre vie qui nous dévoilera « qui nous sommes » lorsque nous apprendrons à ÊTRE.

 

Cette mère partage le monde merveilleux de son enfant qui vit totalement l’instant et qui passe si rapidement dans un état de rire et de joie. Il manifeste une Lumière qu’elle reconnait et accueille. Elle sait que la Lumière qu’elle voit dans les yeux de l’enfant révèle un monde magique qui est celui de l’âme. L’âme est fragile, mais la Magie est là quand l’âme agit.

 

L’Enfant voit le merveilleux parce qu’il est en contact avec son âme. Mais bientôt, le « voile » de La Papesse va occulter ce monde fragile et merveilleux de l’âme.
Les blessures, les violences, les manques d’amour vont éteindre cette Lumière de l’âme.

 

3/  L’Hermite,  (un archétype du « Père Noël » !)  vient nous rappeler chaque année, la merveille qui est cachée en nous. Dans l’obscurité de la nuit du solstice d’hiver, il élève sa lanterne pour que nous nous souvenions du monde magique qu’avec les années, nous avons oublié.

Il porte dans son capuchon tous les cadeaux auxquels nous aspirons tous : les cadeaux qui nous rendent la Joie de Vivre. Plein de bonté, il prend le temps de nous faire redécouvrir la joie de donner, la joie de recevoir, la joie d’aimer, la joie de créer. Noël, la fête des enfants nous fait vivre toutes ces joies.

L’Hermite connait ce monde magique et merveilleux. Il sait que sa paix intérieure lui procure de la joie instant après instant. Il a redécouvert, grâce à son expérience, le pouvoir de sa bonne humeur et de son imagination.

 

 

3/ Au-dessus de L’Hermite, au 3ème étage, dans La Maison-Dieu, deux enfants font la fête. Ils aiment et touchent leur mère, la terre. Ils la remercie des cadeaux qu’ils reçoivent en abondance, de tous ces petits deniers qui tombent du ciel. Peut-être font-ils des bulles ?

Ils sont dans l’insouciance car ils sont devenus des « maisons-dieu » où s’est engoufré le Feu de la Lumière, le Feu d’une énergie incroyable. La terre est devenue un monde merveilleux.

La Maison-Dieu

Malgré les cruautés dont nous sommes les témoins quotidiens de notre époque, cette dernière nous offre la compréhension de ce que l’on appelle la réalité quantique. Nous savons aujourd’hui que l’apparence fix et matérielle du monde est trompeuse. En réalité, le monde est plastique. Nous voyons la réalité en fonction de ce que nous observons ou de ce que nous croyons y voir.

 

Par exemple, lorsque je parle ou regarde une personne, ma façon de la voir l’influence, la modifie en créant un état émotionnel correspondant à mon regard. Si je suis agressive, la personne le sera aussi. Si je suis bienveillante, elle le sera aussi. C’est la vraie magie. Ainsi, il est possible de passer d’un monde à un autre en un millionième de seconde, selon ce que je décide.

 

Grâce à la réalité quantique du monde, nous savons que notre propre monde est le reflet de nos croyances et de nos attitudes. C’est pour cette raison, que nous avons le pouvoir de retrouver cette magie portée par l’enfance, en en étant conscient.

Passer sans transition d’un monde à un autre, d’une ligne de vie à une autre, c’est possible et cela s’appelle :

Le Bateleurfaire une « saut quantique ». Dans les contes pour enfants, on fait des sauts quantiques grâce à une baguette magique. 

Nous trouvons une baguette magique sur la première et la dernière lame majeure du Tarot. Chacun de ces 2 personnages la tient dans la main gauche, la main du coeur. Le Bateleur découvre et expérimente : il la tient inclinée dans un mouvement dynamique. La femme du Monde la tient verticalement, avec l’autorité de celle qui sait qu’elle détient ce pouvoir. 

La fête de Noël vous invite à reprendre en main votre baguette magique et à retrouver  la vraie Magie que vous portez tous en vous.

Cette baguette symbolise le Feu de l’Esprit.

 

Apprenez à utiliser votre baguette magique  :

  1. vous ressentez le feu d’un désir
  1. VOUS ALIGNEZ :
  • le feu de votre désir,
  • l’air de votre pensée,
  • l’eau de votre émotions ,
  • la terre des sensations de votre corps

 

3. vous n’avez plus qu’à vous RÉJOUIR de votre désir réalisé.

 

Pour Noël, donnez vous ce cadeau de la joie de faire à volonté des sauts quantiques.

 

Téléchargez ici l’article en PDF pour votre « petit » Noël !

Noël, le merveilleux et le Tarot 

 

 

Je vous propose de vous exercer à vivre

les Joies que le Tarot nous offre :

 

 

Les 6 Joies du Tarot 

 

 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Articles similaires

Partager cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *