Le Bateleur, votre enfant intérieur en psycho-tarologie

Mar 1, 2014 Par

Le Bateleur, votre enfant intérieur en psycho-tarologie

 

Qui est votre enfant intérieur ?

 L’enfant  que vous avez été est bien là, à l’intérieur de vous, caché derrière vos émotions (vos rires et vos pleurs…)  et vos réactions.

Il se manifeste lorsque vous êtes spontané, créatif, enthousiaste, lorsque vous vous émerveillez, lorsque vous vous voulez explorer quelque chose que vous ne connaissez pas… Il est là lorsque vous voulez jouer, vous amuser, rire, chanter ou danser !

 

 La présence de votre enfant intérieur est donc très précieuse !

DSC01390

Une attention émerveillée…

 Wikipédia écrit :

« L’enfant intérieur est un concept de psychologie analytique créé par Carl Gustav Jung pour désigner la part enfantine ou infantile de l’adulte. Cette part est liée au fonctionnement primaire, instinctif de l’enfant que chacun a été. »

Votre enfant intérieur est probablement porteur d’une souffrance particulière. Les enfants sont en effet sensibles et vulnérables. Pour faire face et continuer à vivre, l’enfant traite de façon inconsciente sa souffrance soit en la refoulant, soit en la contrôlant, soit en l’exprimant de façon plus ou moins dramatique. Des mécanismes de défense  se mettent en place, qui viennent masquer les qualités magnifiques de l’enfant que vous êtes alors.

 Comment faire alors,  pour retrouver votre enfant intérieur libre, créatif et spontané ? En tant que  psycho-tarologue, je vous invite à aller voir Le Bateleur…

 

 Ce que vous montre Le Bateleur du Tarot

 Le Bateleur est la première lame des 22 majeures du Tarot de Marseille.  

Le dictionnaire définit un bateleur comme : « une personne qui divertit sur la place publique par ses tours d’adresse et ses bouffonneries. »

C’est un jeune qui joue…

Il divertit par ses jeux et ses “tours” avec sa baguette magique qu’il tient dans sa main gauche. Dans sa main droite il a un denier, un pièce d’argent qui est placé sur son centre de gravité. Sur sa table, vous pouvez voir 3 dès et plusieurs objets qui semblent hétéroclites.

Regardons Le Bateleur :

  • ses bras semblent tourner comme les ailes d’un moulin : il est léger et fluide, 
  • sa table est pleine d’objets hétéroclites qui l’invitent à jouer ou bien à entreprendre et à agir :
  • il est confiant et enthousiaste,
    Le Bateleur

    Le Bateleur, notre enfant intérieur

  • il est habillé de multiples couleurs : il est imaginatif et fantaisiste,
  • sa main droite tient un petit soleil au centre de la carte et sur le centre de son corps alors qu’il est déjà  fortement ancré sur ses pieds qui sont une base stable : cela lui permet d’être libre ,
  • sa main gauche tient une baguette magique : il crée des mondes imaginaire, il est joyeux,
  • son chapeau forme un creux de part et d’autre lui permettant d’être réceptif : tous les possibles lui sont ouverts : il estexpressif et spontané.

Dans les moments où vous vous sentez fortement relié à lui, lorsque vous vous sentez joyeux, libre, spontané et créatif, faites consciemment quelque chose qui sera inspiré par votre enfant intérieur : un jeu, une ballade, un dessert, un bricolage, une dessin, un poème, une danse, une chanson …

 Sentez alors toute la joie de vivre que votre enfant intérieur vous apporte. Souvenez-vous de ce moment particulier : c’est une vraie ressource !

 

L’insouciance de l’enfance

IMG_7343

L’insouciance donne la joie de vivre !

 Une des caractéristiques essentielles de l’enfant est l’insouciance. En tant qu’adulte, nous avons perdu notre insouciance. Nous avons appris grâce à la société, à vous soucier de nos besoins et peu à peu nous avons remplacé l’insouciance par les soucis. Et pourtant…. Avez-vous essayé de vous réjouir à l’avance de ce que vous voudriez recevoir de la vie, comme pourrait l’imaginer un enfant ? et si vous avez essayé, avez-vous remarqué que… ça marche ?

 Voici quelques extraits du dernier livre traduit de Français de Vadim Zeland : “Les pommes tombent dans le ciel” qui explique comment ça marche :

 ”Rappelez-vous l’époque de votre enfance : le monde prenait effectivement soin de vous et, que vous l’appréciiez ou pas, vous preniez cela pour acquis. (…) Pouvez-vous vous souvenir de ce sentiment caractéristique d’insouciance ?

“Le chanceux (l’enfant) découvre plein de nouveaux plaisirs parce que tout est nouveau, mais il ne se rend pas compte qu’il est en train de profiter de la vie. Il ne comprend ceci que des années plus tard, lorsqu’il commence à se souvenir à quel point tout était génial par rapport à “maintenant”.

“Mais pourquoi est-ce que toutes les couleurs de la vie se fanent avec le temps ?  Pourquoi la légèreté de l’insouciance est-elle suivie par l’inquiétude et l’angoisse ? Est-ce parce qu’avec l’âge nous arrivent tous les problèmes ? Non, c’est parce qu’avec l’âge, l’homme commence à avoir tendance à exprimer une attitude négative. Le mécontentement est une émotion plus forte qu’une simple satisfaction de confort et de paix. “

Mais il est posible de faire marche arrière ! Vers ce sentiment de sérénité insouciante, le goût de la glace de votre enfance, la sensation de nouveauté, les espoirs pour le meilleur et la joie de la vie. Et c’est très simple à faire. Incroyablement simple. Mais vous n’avez pas besoin d’y croire, juste d’expérimenter.

“Quoiqu’il arrive, adoptez comme règle de garder votre attitude sous contrôle.

“Le monde n’a pas changé, tout comme un miroir ne peut pas changer. C’est votre attitude qui est devenue différente, qui a entrainé votre réalité à l’image de vos pensées.

“Voilà ce qu’il faut faire : dans n’importe quelle circonstance que vous allez rencontrer, même la plus insignifiante, répétez-vous cette formule : ”mon monde prend soin de moi”, et ce dans tous les cas., quoi qu’il se passe en bien ou en mal.

“Quelles que soient les circonstances, votre réaction doit être simple : le monde, de toute manière, prend soin de vous. (…) Vous devez apprendre à lui faire confiance. (…) Lorsque vous êtes confronté à un problème, même minime, dites-vous : “j’autorise mon monde à prendre soin de moi”. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien entreprendre du tout et rester les bras croisés. Il s’agit de vous habituer à l’idée que tout doit s’arranger tout seul, par définition. Le miroir reflétera correctement votre idée.

“Lorsque vous contrôlez votre attitude, vous contrôlez votre réalité.” (Vadim Zeland)

Soyez donc heureux de vivre, des petites choses que la vie vous donne presqu’à chaque instant, et votre monde vous apportera tout ce dont vous avez besoin et plus encore ! ce dont vous avez très envie, ce dont vous rêvez au fond de vous ! …

 Alors, que risquez-vous d’expérimenter ?

 Dites le dans les commentaires ci-dessous…

Racontez vos histoires magiques portées par votre enfant présent là, en vous…

 

Vous ré-apprendrez à faire vivre votre « enfant intérieur »  avec

LA FICHE PRATIQUE DU BATELEUR

 

 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *