Écouter avec La Papesse

Mar 1, 2015 Par

Écouter avec La Papesse

 

Être écouté 

 En premier lieu, nous voulons tous nous sentir écouté !

Etre écouté donne du poid et de la valeur à nos paroles et nous permet d’élaborer notre monde intérieur. C’est le principe même de la psychanalyse… qui permet au patient de dérouler ses propres mots et de trouver ainsi son identité.

 

Etre écouté, c’est se sentir accompagné, se sentir compris et accepté. C’est être intégré dans la communauté humaine et ouvrir en confiance vos ressources les plus profondes.

 

Mais … bien souvent, dans la vie courante, vous ne vous sentez pas écouté. La plupart du temps, chacun est pris par ses préoccupations, dans sa propre « bulle ». Il se peut aussi que votre interlocuteur cherche à vous donner des réponses ou des solutions, alors qu’en fait, ce dont vous avez besoin, c’est juste d’être écouté !

C’est pour cette raison qu’il est important d’apprendre à « reformuler » ce que dit l’autre. Plaçons nous maintenant du côté de l’écoute.

 

 Écouter

La véritable écoute est un art. Carl Rogers a été un initiateur d’une qualité d’écoute particulièrement profonde, celle qui fait émerger chez la personne qui est écoutée l’expérience de son propre vécu.

Rogers nous explique qu’une véritable écoute génère une bonne estime de soi :

«  C’est quand il perçoit et conçoit qu’il est apprécié en tant que personne qu’il peut, lentement, commencer à se valoriser lui-même, à différents titres. Plus important encore, il peut commencer, non sans mal au début, à éprouver et à sentir ce qui se passe en lui, ce qu’il ressent, ce qu’il vit, la manière dont il réagit. Se référant directement à son vécu, sur lequel il s’appuie, il parvient à afficer ses représentations et à piloter son propre comportement. » Carl ROGERS

Un moyen simple de permettre à notre interlocuteur de se sentir écouté, entendu et compris, est de « reformuler » brièvement ce qu’il dit. Il s’agit de reprendre quelques uns de ses propres mots en disant par exemple : 

  • « tu veux dire que…
  • « tu es en train de dire que…
  • si je comprends bien, tu me dis que …  » etc

C’est tout simple, mais la personne que vous écoutez vous en sera reconnaissant ! Elle ne demande pas plus. 

 images

 

L’écoute dans la relation d’aide

Dans le cadre d’une relation d’aide : psychothérapie, coaching, ou accompagnement… la qualité de l’écoute suppose une approche assez complexe.

En effet, pour que la relation se développe, s’enrichisse et permette à la personne accompagnée de déclencher un mouvement dynamique intérieur, il est nécessaire que l’accompagnement veille à maintenir son écoute sur trois registres :

 

  • L’écoute de l’autre : c’est une écoute des mots et des phrases, une observation des attitudes, des expressions, et des silences
  • L’écoute de soi : l’accompagnant écoute ses sensations, ses sentiments, les pensées et les intuitions qui lui viennent
  • L’écoute de la relation qui s’établit : cette écoute demande de se placer en position dite « méta » c’est-à-dire en distance. En effet un jeu relationnel s’installe, et il est particulièrement intéressant d’observer ce qui se passe dans la relation.

Le jeu relationnel qui se construit est bien souvent une métaphore de ce qui se passe pour la personne qui vient consulter. Ce type d’écoute est propre à l’approche dite « systémique » qui considère l’ensemble d’une situation comme un système qui s’auto-nourrit.

 

 

Ecouter avec La Papesse

La deuxième lame majeure est particulièrement réceptive comme vous le montre la Fiche de La Papesse :

  • Par le nombre 2 qu’elle porte, c’est une femme sensible et intuitive.
  • Elle semble silencieuse, à l’écoute.
  • Elle est immobile, calme, méditative
  • Elle montre le livre sans le lire. Ce livre couleur chair est un symbole du corps considéré comme la source de la Connaissance.

C’est son corps qu’elle écoute comme « Mère » (la femme de Shri Aurobindo) l’a fait pendant des années, pour entendre ce que la cellule avait à lui dire. Voici quelque unes La femme sagede ses phrases rapportées par Satprem :

 

« C’est très difficile pour le corps de changer. Parce qu’il ne vit que par son habitude de vivre (…) Le plus difficle c’est que la texture du corps est faite d’ignorance, et alors chaque fois que la force, la lumière, le pouvoir (de l’autre état) veulent pénétrer quelque part, il faut déloger cette ignorance (…) C’est très intéressant, la vie dépouillée de son apparence mensongère.» Satprem

 

 

Apprendre à s’écouter

Lorsque je regarde La Papesse, j’ai l’impression voir une femme qui s’écoute, qui écoute à l’intérieur, ce que son corps lui dit.

 

Notre culture occidentale nous apprend à porter notre attention sur le monde extérieur. A cause de cela , nous ne savons pas vraiment nous écouter et nous ne nous connaissons pas.

 

S’écouter ne veut pas dire écouter son ego, ce qui qui nous enferme comme dans une prison.

S’écouter, écouter ses besoins et ses désirs, mais tout en restant aussi ouvert aux autres et à ce qui se passe autour de soi.

 

L’écoute est un ART , et c’est celui de La Papesse, un archétype de l’énergie féminine.

 

Inspirez vous de La Papesse pour apprendre à écouter, à vous écouter et à être écouté en étant comme elle : 

  • détendu(e) et tranquille
  • avec un mental calme et réceptif
  • disponible et ouvert
  • silencieux(se)
  • centré(e) sur votre sensibilité et votre intuition

 

 

Allez voir les Fiches pratiques

ou l’accès direct à La Fiche de La Papesse

qui vous permettra d’intégrer  votre précieuse énergie féminine  ! 

 

2 La Papesse - copie

 

Vos commentaires seront les bienvenus !

 

 

T É L É C H A R G E Z     G R A T U I T E M E N T  :

7 CARTES pour avoir CONFIANCE EN VOUS  +  "8 SOLUTIONS DU TAROT" 

+ LES 7 CLÉS pour ouvrir les portes du Tarot + une VIDÉO pour réussir vos tirages

Vos coordonnées restent confidentielles

Articles similaires

Partager cet article

4 Commentaires

  1. Kleo

    Bonjour,
    Je m’interroge sur la Papesse justement…comment peut on dire qu’elle a une bonne évoute, alors que ses oreilles sont recouvertes?
    Comme celles du Mat d’ailleurs. On voit ainsi leur intériorité mais pas leur écoute de l’extérieur non? Quel est votre avis chere Hélene?
    Merci pour votre site,
    Kléo

    • Hélène

      Bonjour Kléo, oui, vous avez raison, le fait que La Papesse ait les oreille recouvertes, montre qu’elle a essentiellement une écoute intérieure. C’est justement cette écoute intérieure (de ses sensations, de ses sentiments, de ses pensées) qui fait la qualité de son écoute des autres. Sans cette écoute de soi, cette intériorisation, il n’y a pas d’écoute des autres possibles. C’est justement ce que montre La Papesse. S’écouter, c’est apprendre à se connaitre et cela est fondamental pour une démarche d’aide aux autres quelle qu’elle soit. Je dirais que cette deuxième lame nous montre que cette écoute de soi est à la base de notre vie et de notre ouverture au monde. Merci Kléo !

  2. Pflieger Catherine

    merci pour ces belles paroles, ces explications, cela m’aide beaucoup car j’essaie souvent de faire parler les gens et cela ne marche jamais!!!

    j’apprends à écouter, moi qui suis musicienne!!!

    merci aussi pour le lien avec Sylvain Didelot, j’ai acheté son livre et écoute ses conférences, j’apprends beaucoup.

    j’ai acheté aussi les cartes du tarot de Marseille de Camoin.

    je tenais vraiment à vous dire merci car tout ceci est gratuit!

    • Hélène

      Merci Catherine de votre partage. Je suis très contente que vous trouviez ici des paroles qui vous aident ! Je vous souhaite une bonne continuation avec le Tarot, Hélène

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *